• Si l'eau nous rassemble, sa cause ne nous mobilise pas!

     

     

    Dans cet article publié en février 2012, Céline Hervé-Bazin, docteure en Science de l'Information et Communication spécialisée sur l'eau, souligne à quel point l'eau reste un sujet méconnu auprès du grand public. Pour cause, "le discours sur l'eau mélange les enjeux entre l'eau, une ressource ; l'eau, un service ; l'eau, une valeur universelle. Cette ambivalence condamne sa compréhension dans un effort de langage qui s'oublie. Résultat ? Les chercheurs et les décideurs politiques ne se comprennent pas ; les gestionnaires du service et les élus se combattent ; le public et les médias s'abreuvent de fausses vérités. Un constat émerge : il n'existe pas de réelle réflexion sur comment débattre sur l'eau, et sur quels sujets", expliquait-elle alors avant de rappeler que l'eau est un droit humain universel et que tout droit appelle des devoirs ("devoir de s'informer sur l'eau, devoir de ne pas la gaspiller, devoir de la protéger").

    Source:http://alternatives.blog.lemonde.fr/2013/03/22/a-leau-non-mais-a-leau-quoi/comment-page-1/http://alternatives.blog.lemonde.fr/