• Metz Métropole récupère la gestion publique de l’eau potable

    La décision a été prise le 6 novembre 2017 et elle est importante puisqu'elle concerne à terme pas moins de 20 communes... Lire la suite

    Le passage au statut de Métropole au 1er janvier 2018 permet à l’agglomération de Metz de récupérer la compétence en matière d’eau potable. Lors d’une délibération du 6 novembre, le conseil de communauté de Metz Métropole a ainsi voté la création d’une régie des eaux métropolitaine et d’un syndicat des eaux de la région messine. Près de 20 communes

    Article original : Metz Métropole récupère la gestion publique de l’eau potable https://tout-metz.com/gestion-eau-potable-metz-metropole-creation-regie-syndicat-2017-5409.php
    Le passage au statut de Métropole au 1er janvier 2018 permet à l’agglomération de Metz de récupérer la compétence en matière d’eau potable. Lors d’une délibération du 6 novembre, le conseil de communauté de Metz Métropole a ainsi voté la création d’une régie des eaux métropolitaine et d’un syndicat des eaux de la région messine. Près de 20 communes

    Article original : Metz Métropole récupère la gestion publique de l’eau potable https://tout-metz.com/gestion-eau-potable-metz-metropole-creation-regie-syndicat-2017-5409.php


  • Coupures d’eau : Veolia traîne devant les tribunaux les deux associations qui veulent lui faire respecter la loi

    2 mars 2017  Source: http://multinationales.org

    (...) Au vu du texte de la plainte, que nous avons pu consulter, et qui vise la forme des déclarations faites par France Libertés et la Coordination Eau Ile-de-France et non pas le fond, il paraît difficile d’y voir autre chose qu’une tentative (...) Autrement dit, un nouvel exemple de ce que l’on appelle communément les « procès bâillons », qui visent à intimider des opposants (...) Certains pays comme le Canada se sont dotés de loi pour empêcher ces procès bâillons. Quand la France suivra-t-elle leur exemple ?

    Le collectif #OnNeSeTairaPas est né de la rencontre d’acteurs divers, dont la liberté d’expression a été menacée suite à des « poursuites bâillons ». Professeurs d’université, ONG, avocats, journalistes, bloggeurs, lanceurs d’alerte, ou simples citoyens engagés, sont de plus en plus souvent poursuivis par des acteurs économiques de pouvoir/d’influence, pour avoir dénoncé au grand public des violations des droits humains et environnementaux.

    Il regroupe : Collectif des Associations Citoyennes (CAC), Coordination Eau Ile-de-France, CRID, FoodWatch, France Libertés, Greenpeace, Observatoire des Multinationales, Ritimo, Sherpa, Survie.


  • Image associée

    26 juin 2017 La justice vient de frapper un grand coup en mettant en garde-à-vue la présidente du Conseil général, Martine Vassal, et...Lire la suite 

    Source: La Croix


  •  

    "Au départ, il y a l’eau. Celle qui alimente les deux-tiers des habitants de l’Agglomération et qu’il faut protéger des pollutions phytosanitaires. De cette simple volonté, est née toute une filière autour de l’agriculture biologique." source:Agglomération Seine et Eure

    Pour lire la suite cliquez sur la photographie






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires